En urgence

Le maître mot après une entorse de la cheville est de calmer la douleur. Pour se faire, il existe plusieurs stratégies regroupées sous l’acronyme anglais R.I.C.E :

 

R= REST = REPOS

Il faut mettre la cheville au repos complet et si besoin décharger complètement la cheville douloureuse par une paire de cannes anglaise.

 

I= ICE = GLACE

Il faut glacer la cheville. Le froid a un effet anti-douleur et anti-inflammatoire très important. De plus l’application de froid va limiter la formation d’un hématome et donc favoriser la récupération rapide. En urgence, vous pouvez utiliser des glaçons placés dans un sac plastique et enveloppés dans un linge afin d’éviter les risques de brulures cutanées. Il existe en pharmacie des poches de gels à mettre au congélateur dont l’utilisation est plus pratique.

 

C = CONTENTION

Il est impératif d’immobiliser la cheville afin de limiter la douleur. Cette immobilisation pourra se faire avec tous ce que vous avez sous la main : attelle, strapping,…etc. En urgence, cela soulagera votre cheville de manière radicale. Peut importe ce que vous trouverez, il faut immobiliser. Après votre visite chez votre médecin traitant le lendemain, celui ci vous prescrira la contention la plus adaptée à votre entorse.

 

 

E= ELEVATION

Afin de lutter contre l’œdème (source de douleur), il va falloir surélever votre cheville. En position allongée, vous pourrez mettre un coussin sous votre talon et en position assise, veillez à mettre votre cheville sur un tabouret afin qu’elle se retrouve au dessus du niveau de votre hanche.

 

 

 

L’ensemble de ses mesures, associées à une prise d’anti-douleur (type paracétamol), vous permettront d’attendre quelques heures avant de consulter votre médecin et vous évitera de passer de longues heures dans la file d’attente des urgences…